Généralités

Le nom vient du latin lutra qui a éliminé les formes populaires lorre ou leurre. La Loutre d'Europe (Lutra lutra) est un mammifère de l'ordre des carnivores et de la famille des mustélidés. Cette famille regroupe également le Blaireau, la Martre, la Fouine, le Putois, le Vison, l'Hermine et la Belette.

Description

Le corps de la loutre est allongé, les pattes courtes et épaisses portent des pieds entièrement palmés. La queue est longue (40 à 45 cm). Elle est pointue vers l'extrémité et plus épaisse à la base pour lui servir de gouvernail. La tête est plate avec un museau court.
Le pelage, ras et imperméable, est brun foncé sur le corps ; il est brun clair à gris blanc sur le museau, les joues et la gorge.

La loutre mesure 80 à 140 cm de long (avec la queue) et 30 cm de haut au garrot, pour un poids moyen de 5 à 12 kg (le mâle est souvent plus grand et plus lourd que la femelle).

Habitat

La plupart des milieux aquatiques conviennent à l'espèce. Ainsi, elle préfère les eaux douces, courantes ou stagnantes, mais fréquente aussi les eaux saumâtres (lagunes et estuaires) et les côtes marines. La loutre utilise souvent le même habitat que le castor mais elle ne peut survivre que dans une eau peu polluée.
La loutre n'a pas de résidence fixe en dehors de la période de reproduction : sur son domaine, il y a différents refuges occasionnels de divers types (quelquefois des anciennes tanières de renards ou de blaireaux).

La présence du castor sur son territoire lui permet de bénéficier de terriers abandonnés ou non utilisés, augmentant le nombre de gîtes favorables à l'espèce.

Alimentation

60 à 90% du régime alimentaire est constitué par du poisson (différentes espèces sont consommées) mais aussi des mollusques, des crustacés, des insectes, des grenouilles, des petits rongeurs ou encore des oiseaux d'eau. En fin d'été, la loutre peut consommer des baies (telles que des myrtilles).

Reproduction et vie sociale

Il y a une portée annuelle avec 2 ou 3 petits. L'accouplement s'effectue dans l'eau. La mise bas peut avoir lieu à toutes les époques de l'année mais principalement au printemps et en été.
Pour la reproduction, les loutres utilisent un terrier particulier, appelé catiche, situé dans une berge. L'accès se fait sous l'eau et il y a un orifice d'aération. A l'intérieur se trouve un nid d'herbes.
L'émancipation des jeunes se fait vers 6 mois à 1 an. Ils atteignent leur maturité sexuelle à 2 - 3 ans. Une loutre vit 12 à 13 ans en moyenne (jusqu'à 16 ans en captivité).
La femelle élève seule ses jeunes. Les loutres sont des animaux assez solitaires. Les meurs sont crépusculaires et nocturnes (lié à l'activité humaine). En fonction du sexe et de la densité de population, les loutres occupent un territoire de quelques km2 à plusieurs dizaines de kilomètres carrés pour les mâles. Elles sont de très grandes vagabondes, turbulentes et presque toujours en activité.


Du fait de ses caractéristiques, la loutre d'Europe a été choisie comme emblème de la Convention de Berne relative à la Conservation de la vie sauvage.

Dans le nord de la France 

La dernière loutre a été aperçue en 1994 en Avesnois. Animal discret, l'absence de contact ultérieur avec la Loutre d'Europe ne signifie pourtant pas que l'espèce soit complétement disparue d'un territoire qui regroupe le sud de l'Avesnois, le nord de la Thiérache, le nord ouest des Ardennes françaises et la Belgique proche (têtes de bassins avec une eau de meilleure qualité).

En Belgique une autre population relictuelle semble subsister en limite avec le Luxembourg. En France, la population la plus proche est située sur le territoire du PNR de la Forêt d'Orient (Champagne-Ardenne).

En France

Eau Vivante Nord de France - Groupe Loutre Castor Nord, inscrit son travail régional dans celui national de la Société Française pour l'Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM)

Tout savoir sur la Loutre d'Europe et le Groupe Loutre SFEPM

Tout savoir sur le Plan National d'Actions Loutre